Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

CHAMPS-ELYSEES
champs-elysees

La pièce sur Marilyn Monore commence bientôt toutes les infos sur: http://vladimir.pronier.free.fr/lecrepuscule.htm
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- Blog
- Vuépris
- Moije
- CE

5 DERNIERS ARTICLES
- Le Crépuscule d'une étoile
- A bord du Darjeeling limited
- Sans arme, ni haine, ni violence
- Les randonneurs à Saint-Tropez
- Anaïs en concert – The Amber Project
Sommaire

5 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- Le Crépuscule d'une étoile
- Il y a longtemps que je t'aime
- Anaïs en concert – The Amber Project
- Deux soeurs pour un roi
- J'ai toujours rêvé d'être un gangster

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
<< Décembre >>

BLOGS FAVORIS
1.Mondesparalleles
2.Fictionnary
3.Lesmoutonsdepanurge
Ajouter champs-elysees à vos favoris

LIENS FAVORIS
- Photos d'Italie
- Photos du Vietnam par toine
 Concert du Nouvel An Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Au Théâtre des Bergeries, le concert offert chaque année aux habitants et spectateurs.

Au programme : Antonín Dvorak (Symphonie n° 9, Du nouveau monde), Jean Sibelius (Chant de Printemps et Cantique et Dévotion), Alberto Guzmàn Naranjo (Lignum).

La formation (Jeune Philharmonie de Seine-Saint-Denis) est toujours aussi sympathique (même si je préférais quand ils avaient le sourire, là ils sont vraiment trop sérieux). Le programme aussi. Intéressant Sibélius, déroutant Guzman et flamboyant Dvorak. La symphonie du Nouveau Monde clôt le concert en beauté.

Un seul regret, un dimanche à 11h, la salle était presque vide (la mairie n'a semble t'il pas envoyé les invitations...).

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 14-01-2008 à 00h26

 L'échange Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Au Théâtre de l'Ouest Parisien (à Boulogne-Billancourt), jusqu'au 20 janvier.

Louis Laine est marié depuis 6 mois à Marthe, mais on sent que ce jeune homme épris de liberté, se sent enfermé par l'amour de cette femme et que leur mariage bat de l'aile. Alors quand son employeur, un milliardaire imbu de lui-même, Thomas Pollock Nageoire, marié à une actrice excentrique, Lechy Elbernon, propose à Louis d'échanger leur femme pour de l'argent, il n'hésite pas trop longtemps... Il faut dire aussi que Louis couche déjà avec Lechy. Aucun des 4 n'en sortira indemne.

La mise en scène est très sobre, fond noir, parquet au sol, un lit, une table, deux chaises. Deux grosses poutres pour faire cabane. La pièce ne vit que par le texte de Paul Claudel (je ne savais pas que c'était le frère de Camille...), très abondant, dans une langue parfois moins courante. Les 2h de jeu nécessitent une bonne concentration. Mais les sentiments en jeu résonnent en chacun de nous (amour, jalousie, liberté, pouvoir, volonté de dominer les autres...). Il aurait peut-être mérité quelques acteurs plus sobres, en effet, celui qui joue Louis le fait d'une manière trés distancié, comme un poète lunaire (lunaire et nu, puisqu'il commence la pièce à poil), qui lui hôte toute crédibilité, quand à celle de Lechy, elle en fait un peu trop. Pollock est beaucoup mieux. Quant à Marthe, la jeune Julie Nathan, elle est tout bonnement extraordinaire de sensiblité. Elle vit le rôle à 200% et son energie est communicative. Elle sauve la pièce. En plus, invité au cocktail d'après, j'ai pu discuter un peu avec elle, elle est très sympathique et aussi fort jolie (ce qui ne se laissait pas vraiment deviné de loin sur scène). Une comédienne à suivre !!

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 14-01-2008 à 00h13

 My blueberry nights Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Alors qu'elle vient de se faire larguer par son mec, une jeune fille (Norah Jone, sobre, naturelle et bien) décide de laisser les clès de son ex en dépot dans un café. Venant vient vérifier un coup de temps en temps si il les a récupéré, elle attire l'attention du gérant (Jude Law, très bien) qui tombe sous son charme. On sent qu'il se passe quelque chose entre eux, mais il faudra attendre que 10 mois passe pour avoir une réponse.

Pendant ces 10 mois, la fille va partir ailleurs, travaillant comme serveuse (dans un resto le jour, dans un bar la nuit), devenant ami avec un flic alcoolique et dépressif et conseillère de son ex-femme, se faisant manipulée par une joueuse invétérée de poker. Et le gérant du café, lui il attend...

Film qui aime bien s'attarder sur des petits moments, d'un rythme assez lent, une lenteur agréable de fin de dimanche après-midi (ou du même genre), on retrouve le Wong Kar Wai d'In the mood for love. Surtout, qu'il s'est ajouté le travail du directeur photo Darius Kondji (??), connu pour ses lumières chaudes. L'histoire reste gentille, malgrè les drames qui surviennent. Nathalie Portman est surprenante (loin de ses emplois habituels), l'excellent David Strathairn est très sobre (enfin lui oui, mais pas du tout le personnage, lol).

En résumé, ce n'est pas un film majeur, mais c'est bien sympathique.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 13-01-2008 à 23h57

 Un peu moins pire Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Les dernières nouvelles sont beaucoup moins alarmantes. Le médecin du jour dit qu'il est encore trop tôt pour les soins palliatifs.

On parle même d'un retour sous 10 jours chez elle, si elle reprend des forces d'ici là. Et elle en reprend au fur et à mesure, elle commence même à manger des repas qui ressemble à quelque chose.

Donc pas de guérison mais du temps !! Et c'est en soi très important. Merci à tous de votre soutien en ces moments difficiles.

  Lire les 2 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 08-01-2008 à 20h28

 Filatures Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Alors qu'elle suit un homme barbu à lunette et veste en croute de cuir, une jeune fille à l'air ingénu se retrouve assis à côté d'un type élégant qui fait des sudoku. Le barbu est le patron d'un section secrète de la police de Hong-Kong spécialisée dans les filatures. Parce qu'il l'a trouve ingénue justement il décide de l'engager. L'homme élégant est le cerveau d'un gang de braqueur de bijouteries. Après un vol particuliérement bien mené, un des hommes du gang "le gros", se fait repérer. La section spéciale est lancée à sa poursuite....

Ne vous fiez pas à l'affiche qui présente un univers sombre et oppressant, le film se passe dehors, de nuit pour une scène mais sinon en plein jour et en pleine lumière. Il n'est pas du tout oppressant mais la tension de ces filatures est assez forte pour tenir les spectateurs en haleine pendant toute la durée du film. Les fileurs ont tous des noms d'animaux (chien, piggy, serpent...), le chef racontes des histoires drôles qui sont un peu nulle, les agents doivent être aux aguets et on leur demande parfois de faire passer la vie d'un homme après la réussite de la mission. Le film serait vraiment bien si il se passait un poil plus de choses et si la fin n'était pas si hasardeuse. Mais dans l'ensemble on ne s'ennuit pas, c'est plutot amusant et gentillet, même s'il y a une fusillade et du sang qui coule.  

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 07-01-2008 à 00h15


|<< <<<  4   5   6   7   8  | 9 |  10   11   12   13   14   15  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 06-01-2007 à 21h13 | Mis à jour le 12-05-2008 à 13h27 | Note : 6.28/10